Emplois fictifs : condamnés, François et Penelope Fillon font appel

Pas un mot à la sortie de l'audience, lundi 29 juin. Le couple Fillon est resté impassible en écoutant sa condamnation dans l'affaire des emplois fictifs de Penelope Fillon. Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que son travail d'assistante parlementaire aux côtés de son mari, puis de son suppléant, Marc Joulaud, constitue bien un emploi fictif. "Il ne correspondait à aucun besoin et n'avait aucune consistance", selon les magistrats. François Fillon est condamné à cinq ans de prison, dont deux ans ferme, assortis de dix ans d'inéligibilité.Fillon fait appel Penelope Fillon et Marc Joulaud écopent de trois ans de prison avec sursis et doivent également rembourser les sommes versées par l'Assemblée nationale, soit plus d'un million d'euros. Comme François Fillon, ils ont fait appel de la décision, jugée injuste par les avocats de l’ancien candidat de la droite à la présidence. Ils affirment qu'ils fourniront de nouveaux éléments pour prouver l'innocence de leur client. L’appel est suspensif. François Fillon n’ira donc pas en prison. La date du procès en appel n’est pas encore fixée.