Emploi : Michelin annonce la suppression de 2 300 postes

La direction de Michelin a annoncé mercredi 6 janvier vouloir supprimer 2 300 postes sur trois ans sur les 15 sites en France. Cela représente 11% de l'effectif du groupe. Ce dernier assure qu'il n'y aura pas de licenciements secs, mais plutôt 60% de départs en pré-retraite et 40% de départs volontaires. Être plus compétitif face à la concurrence asiatique Les suppressions de postes auront lieu dans les services administratifs comme dans la production. "Visiblement, Michelin veut casser l'outil industriel. Aujourd'hui, on manque de pneus poids lourds, on n'arrive pas à servir les clients poids lourds, on perd des clients", déplore José Arrieta, syndicaliste CGT-Michelin. Pourtant, certains salariés acceptent ce plan. Tout le secteur est en difficulté en France. Michelin avait fermé le site de La Roche-sur-Yon (Vendée) il y a deux ans. Le groupe veut être plus compétitif face à la concurrence des pneus à prix cassés venus d'Asie. Il s'engage également à recréer autant d'emplois qu'il y en aura de supprimés, en se diversifiant dans de nouvelles activités.