Emploi, loi alimentation, zone de non-traitements ou taxes américaines : les enjeux soulevés au Salon de l'agriculture

Guillaume Gaven

Dernière ligne droite pour les agriculteurs et les éleveurs avant de recevoir des milliers de visiteurs. Le Salon international de l'agriculture ouvre ses portes samedi 22 février au grand public, porte de Versailles à Paris sur fond de préoccupations du monde agricole.

Une crise des vocations

Le thème de cette édition 2020, c’est "L'agriculture vous tend les bras". Une thématique volontairement très large qui permet de brasser de nombreux sujets. Un thème qui veut tout d’abord dire que l'agriculture a besoin de bras, comme l'explique Jean-Luc Poulain, le président du Salon de l’agriculture : "On sait qu’à peu près 50% des agriculteurs sont à moins de dix ans de la retraite. Donc il va y avoir besoin de monde", explique-t-il. "En tout, c’est 1,2 million d'emplois en France aujourd’hui, poursuit le président du Salon, ce sont des métiers qui se sont considérablement modernisés. L’informatique est partout, la pelle et la brouette sont rangées depuis longtemps." Aujourd’hui, on estime que 70 000 emplois ne sont pas pourvus en France dans le secteur.

"L'agriculture vous tend les bras", c'est aussi une façon de dire que le monde agricole s'ouvre aux consommateurs. En ces temps de méfiance généralisée, les opérations "fermes ouvertes" se multiplient un peu partout en France. Le Salon de l'agriculture est paraît-il la plus grande ferme de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi