Emploi: à mi-mandat, 97% des Français estiment que Hollande a "plutôt échoué"

François Hollande le 31 octobre 2014 à l'Elysée à Paris

La quasi-totalité des Français estiment qu'à mi-mandat, François Hollande a "plutôt échoué" en matière d'emploi (97%), et sept sondés sur dix font "plus confiance" à Manuel Valls "pour décider des grandes orientations en matière économique et sociale", selon un sondage publié lundi.

A la question "le président de la République a-t-il jusqu'à présent plutôt réussi ou plutôt échoué", seules 3% des personnes interrogées répondent que le président a "plutôt réussi" dans le domaine de l'emploi, selon un sondage Odoxa pour RTL, contre 97% qui répondent qu'il a "plutôt échoué".

En matière de fiscalité, 88% des sondés jugent que M. Hollande a "plutôt échoué" contre 12% qu'il a "plutôt réussi". Ils sont 78% à estimer qu'il a "plutôt échoué" en ce qui concerne la politique familiale, et 22% à avoir "plutôt réussi".

Parmi les sympathisants de gauche, 94% considèrent que le chef de l?État a "plutôt échoué" dans le domaine de l'emploi, tandis que 5% répondent qu'il a "plutôt réussi". 72% disent qu'il a "plutôt échoué" dans le domaine fiscal (27% qu'il a "plutôt échoué") et 44% qu'il a "plutôt réussi" dans la politique familiale (55% qu'il a plutôt échoué).

100% des sympathisants de droite affirment qu'il a échoué dans l'emploi, 98% dans la fisalité, et 94% dans sa politique familiale.

Par ailleurs, 71% des personnes interrogées déclarent faire "plus confiance" à Manuel Valls qu'au président "pour décider des grandes orientations en matière économique et sociale". 22% des sondés font "plus confiance" à François Hollande, et 7% ne se prononcent pas.

Chez les sympathisants de gauche, François Hollande devance son Premier ministre avec 49% contre 45% (6% ne se prononcent pas), mais Manuel Valls inspire davantage confiance à 87% des sympathisants de droite (7% ne se prononcent pas).

Sondage réalisé par internet les 30 et 31 octobre auprès d'un échantillon de 1.006 personnes de 18 ans et plus. Méthode des quotas.