Les emojis, c'est ringard, place aux notes vocales

Paola Dicelli
·1 min de lecture

Exit le texto, l'heure est à la note vocale ! Mais pourquoi un tel engouement ? Réponses avec Catherine Lejealle, sociologue spécialiste du numérique et chercheuse au groupe ISC Paris.

ELLE. Pourquoi les messages vocaux séduisent-ils autant les adolescents et les millennials ?

CATHERINE LEJEALLE. Pour deux raisons. La première, c'est son aspect pratique, car il suffit d'appuyer sur un bouton et d'enregistrer. La seconde, c'est pour la richesse du média. C'est ce qui se rapproche le plus de la conversation en face à face, avec la voix, l'intonation et les émotions. Mais la note vocale a un avantage par rapport à l'appel téléphonique : elle ne dérange pas le récepteur et respecte le moment de disponibilité de chacun. On peut même la réécouter !

À lire aussi >> Twitch, the place to stream

ELLE. Quelle est la différence entre une note vocale et un appel téléphonique, complètement délaissé par la jeune génération ?

C. L. Aujourd’hui, on n’appelle plus que pour donner une information, très rapidement. Et souvent, l’appel téléphonique dérange le récepteur, qui peut-être occupé à ce moment-là. Il sonne comme une injonction à répondre, même si l’on en a pas envie. La note vocale, elle, respecte la disponibilité de chacun.

ELLE. Messenger, Instagram et plus récemment ClubHouse, la note vocale envahit tous les réseaux sociaux et les applis. Comment peut-on l’expliquer ?

C. L. La dernière décennie était celle du règne de l’image. Mais un vrai basculement est en train de s’opérer aujourd’hui. Il n’y a qu’à voir le succès des podcasts, des séries comme « Calls », de Siri et des notes vocales sur les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi