« Emmerder les non-vaccinés » : Macron persiste et signe

·1 min de lecture
Emmanuel Macron assume totalement d'avoir fait part, mardi dans Le Parisien, de sa volonté d'« emmerder les non-vaccinés jusqu'au bout ».
Emmanuel Macron assume totalement d'avoir fait part, mardi dans Le Parisien, de sa volonté d'« emmerder les non-vaccinés jusqu'au bout ».

Emmanuel Macron ne regrette rien. Le président et quasi-candidat à la présidentielle a assumé « totalement », vendredi 7 janvier, ses propos controversés sur les non-vaccinés, tandis que la candidate RN Marine Le Pen l?accuse d?être un « pyromane » à trois mois du premier tour. « On peut s?émouvoir sur des formes d?expression qui paraissent familières que j?assume totalement », a déclaré Emmanuel Macron lors d?une conférence de presse à l?Élysée, aux côtés de la présidente de la Commission européenne Ursula Van der Leyen. « La vraie fracture du pays est là, quand certains font de leur liberté, qui devient une irresponsabilité, un slogan. »

Ces nouvelles déclarations présidentielles sur les non-vaccinés interviennent la veille de manifestations nationales des anti-pass. Les autorités anticipent un nouveau rebond de la mobilisation avec 29 000 à 39 000 manifestants attendus dans toute la France, contre 25 500 avant Noël, selon une source policière. Les propos polémiques du président mardi avait déclenché une tempête politique, en plein examen déjà très tendu à l?Assemblée nationale du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Mais cet épisode lui a également permis, selon la majorité, de dire tout haut ce que nombre de Français pensent tout bas, et de pousser dans leurs retranchements les oppositions, droite et extrême droite en tête, en les obligeant à clarifier leur positionnement vis-à-vis des non-vaccinés et du pass vaccinal.

À LIRE AU [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles