Emmerder les non-vaccinés: Macron paie cash ses propos - EXCLUSIF

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Macron paie cash ses propos sur les non-vaccinés (illustration) (Photo: Yara Nardi via Reuters (montage Le HuffPost))
Macron paie cash ses propos sur les non-vaccinés (illustration) (Photo: Yara Nardi via Reuters (montage Le HuffPost))

POLITIQUE - Un président devrait-il dire ça? À en croire le dernier baromètre réalisé par YouGov, pas vraiment. Chaque mois, l’institut de sondages mesure pour Le HuffPost la popularité du chef de l’État et de son Premier ministre. Et habituellement, le sondeur lance son “terrain” en début de semaine, soit les premiers lundis et mardis du mois. Or, en ce début de mois de janvier 2022, Emmanuel Macron a bouleversé le jeu politique, en affirmant avoir “très envie d’emmerder” les non-vaccinés.

Une déclaration fracassante qui est intervenue alors que YouGov avait déjà récolté ses résultats. Et pendant que la polémique saturait l’espace médiatique, Le HuffPost a demandé à l’institut de sondages de relancer un panel, afin de voir si les propos du chef de l’État avaient affecté sa popularité. Et le résultat est sans appel. Entre mardi 4 et vendredi 7 janvier, Emmanuel Macron a perdu 4 points, soit quasiment deux points par jour de polémique.

Une dynamique positive gâchée

Encore plus cruel pour le locataire de l’Élysée, ce gadin intervient alors qu’il entamait le mois de janvier sur de meilleures bases qu’en décembre. Mardi 4 janvier, la popularité d’Emmanuel Macron bondissait de deux points en comparaison de celle mesurée début décembre, pour s’établir à 35% d’opinions favorables. Or, depuis sa déclaration, sa cote glisse à 31%... soit deux points de moins qu’au mois précédent. Preuve s’il en est que sa formulation choc a déplu à une part importante de l’opinion. Et pour cause, toujours selon YouGov, plus d’un Français sur deux (57%) a été choqué par la déclaration du président de la République.

Popularité Emmanuel Macron / premier ministre
Infogram

Autre révélateur du prix payé par le chef de l’État, son Premier ministre Jean Castex est épargné par cette glissade, alors que sa courbe suit en général les mêmes tendances. Le chef du gouvernement voit ainsi sa cote se stabiliser à 30% d’opinions favorables. S’il perd petit un point en comparaison à mardi, Jean Castex retrouve son niveau de début décembre, se situant désormais à un petit point derrière le chef de l’État.

Enquête réalisée du 6 au 7 janvier 2022 auprès de 1004 personnes représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. En partenariat avec:

Fermer les écoles pour freiner le Covid-19, les Français sont pour -

À voir également sur Le HuffPost: Macron “assume totalement” ses propos sur les non-vaccinés

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles