« Qui emmerde la vie de qui ? » : la réponse sèche de Gabriel Attal à la polémique

·2 min de lecture

Le porte-parole du gouvernement a pris la défense du chef de l'État, englué dans la polémique après des propos jugés insultants à l'égard des non-vaccinés.

Emmanuel Macron est plus que jamais englué dans la polémique après ses propos jugés insultants à l'égard des non-vaccinés. « Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie », a clamé le chef de l'État dans un entretien au Parisien, mardi 4 janvier. Une petite phrase qui a ulcéré les oppositions, en plein examen tendu du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Le locataire de l'Élysée a toutefois pu compter sur le soutien de ses cadres, à l'instar de Gabriel Attal.

Très irrité, le porte-parole du gouvernement a remis les pendules à l'heure. « Qui emmerde la vie de qui aujourd'hui ? Qui gâche la vie de nos soignants ? Qui gâche la vie des personnes âgées ? Ce sont ceux qui s'opposent au vaccin, et les propos du président me semblent très en deçà de la colère d'une grande majorité des Français », a-t-il fulminé lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi en marge du conseil des ministres.

« Propos indigne et irresponsable »

La tempête politique déclenchée par Emmanuel Macron a eu pour conséquence la suspension, dans la nuit de mardi à mercredi, des débats à l'Assemblée sur le projet de loi instituant le pass vaccinal. Les discussions avaient déjà été suspendues une première fois dans la nuit de lundi à mardi après un vote à main levée salué par les oppositions. L'interview du chef de l'État a remis le feu aux poudres et, après de multiples suspensions [...] Lire la suite

VIDÉO - "Emmerder les non-vaccinés" : devant le Sénat, Jean Castex défend les propos du président

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles