« Je les emmerde » : comment Emmanuel Macron a pris ses distances avec François Hollande

Entre Emmanuel Macron et François Hollande, on sait que la séparation est consommée depuis que le ministre de l'Economie a claqué la porte, pour se lancer dans la présidentielle. Un acte d'indépendance vu comme une trahison par François Hollande. Au travers d'une petite phrase glissée dans le Parisien, on se rend compte que la fracture était ancienne... Avant l'élection présidentielle de 2017, quand l’actuel président de la République était ministre de l’Économie, il aurait déjà prononcé des mots durs à l’encontre de son prédécesseur et de ses collaborateurs du Parti Socialiste : "Ils pensent ce qu'ils veulent. Je m'en fous… Je les emmerde…" Des mots qui apparaissent dans les bonnes feuilles du livre Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au nouveau monde (Ed. Fayard), le dernier ouvrage de Philippe de Villiers qui préside au parti conservateur le Mouvement pour la France et a fondé le Puy du Fou dont la réouverture aura lieu au début du mois de juin, à la suite d’un coup de téléphone avec le chef de l’État.

Selon nos confrères du Parisien, c’est justement dans le parc d’attraction vendéen qu’Emmanuel Macron aurait prononcé cette phrase assassine à l’encontre de ceux qui étaient encore dans son propre camp, mais plus pour longtemps. En 2016, lors d’un dîner à quatre – Philippe de Villiers et son fils Nicolas recevaient Emmanuel et Brigitte Macron – quand le fondateur du parc demande au ministre ce que ses collègues pensent de sa visite au Puy du Fou, le futur président

Retrouvez cet article sur GALA

Melania Trump contredit-elle sciemment son mari ? Ce détail qui interroge
PHOTO - Estelle Lefébure ado : son tendre cliché avec sa maman disparue
Rachida Dati pas tendre avec Edouard Philippe : "La droite lui a tout donné"
Jean-Pierre Pernaut : pourquoi son retour au 13h sera de courte durée
VIDEO - Yannick Noah raconte son 60e anniversaire confiné avec son vin préféré : "un régal"