Emmanuelle Wargon alerte de « risques » de coupures d'électricité ciblées en janvier

© Alfonso Jimenez/Shutterstock/SIPA

Si les Français ne réduisent pas leur consommation d’énergie lors des alertes Ecowatt, ou que l’hiver est trop froid, des coupures d’électricité ciblées ou tournantes pourraient être inévitables. C’est ce que laisse entendre Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l’énergie, sur France Info ce samedi. L’ex-ministre du Logement a prévenu que des « risques » de coupures étaient possibles en France « en janvier » 2023. « On a une forme d'inquiétude ou de vigilance pour janvier », a-t-elle déclaré ce samedi.

« Une forme d'inquiétude pour janvier »

Emmanuelle Wargon a indiqué qu’elle pensait que les « risques commenceraient dès novembre ou décembre » mais qu’actuellement la situation était « plus tranquille ». « On est vraiment rassuré sur novembre et décembre ». En revanche, il y a eu « des décalages », de remise en production de certaines centrales nucléaires chez EDF . De quoi nourrir « une forme d'inquiétude ou de vigilance pour janvier ». 

Un risque « élevé » de tensions selon RTE

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE avait déclaré vendredi qu’un risque de recours au dispositif Écowatt  (et en particulier au signal d'alerte rouge) semblait « élevé sur le mois de janvier ». Toutefois, RTE estimait que cela dépendrait « des conditions climatiques et de la possible survenue d'une vague de froid même modérée ».

« Pas de black-out » à craindre

EDF devrait être en mesure de fournir 40 gigawatts (GW) en janvier. Il s’agit ainsi de 65% de l...


Lire la suite sur LeJDD