Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énergie, malgré l’opposition d’une majorité de parlementaires

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

NOMINATION - L’ex ministre a recueilli au total 43 voix pour et 48 contre sa nomination au sein des deux chambres, selon un décompte transmis par les services du Sénat

Les parlementaires se sont majoritairement exprimés mercredi contre l’arrivée de l’ancienne ministre Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), mais n’ont pas réuni la majorité qualifiée nécessaire pour faire capoter cette nomination souhaitée par l’Élysée. Emmanuelle Wargon a recueilli au total 43 voix pour et 48 contre sa nomination au sein des deux chambres, selon un décompte transmis par les services du Sénat.

Selon la Constitution, les parlementaires doivent toutefois réunir « au moins trois cinquièmes des suffrages exprimés » pour s’opposer à une nomination proposée par le président. Dans le détail, la candidate a réuni au Sénat 13 voix pour, 20 voix contre et 1 bulletin blanc. A l’Assemblée, son nom a recueilli 30 voix pour, 28 voix contre et 2 abstentions.

« Recasage au forceps », selon le député RN Meizonnet

Emmanuelle Wargon avait été proposée en juillet par l’Élysée pour présider la CRE, l’autorité indépendante chargée de garantir le bon fonctionnement des marchés français de l’énergie « au bénéfice du consommateur », une mission d’autant plus importante actuellement avec la crise sur les marchés internationaux.

Après l’annonce du résultat du vote, le député RN Nicolas Meizonnet a dénoncé me(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
La renationalisation d'EDF coûtera 9,7 milliards d'euros à l'État, selon le gouvernement
EDF : Perte d'ampleur exceptionnelle de 5,3 milliards d'euros au 1er semestre
Engie annonce une remise moyenne de 100 euros pour ses clients bénéficiaires du chèque énergie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles