Emmanuelle Seigner dégomme Tarantino et Once Upon a Time in Hollywood : "Machiste, misogyne et sexiste"

Si Once Upon a Time... in Hollywood, l'ode vibrante (mais inégale) de Quentin Tarantino au cinéma, est une fiction, ses deux héros campés par Brad Pitt et Leonardo DiCaprio étant totalement inventés, il est un personnage de l'histoire bien réel celui-ci, à savoir la présence de Sharon Tate, dont on se souvient du destin tragique. Épouse du cinéaste Roman Polanski à la fin des années 60, elle fut sauvagement assassinée en août 1969 par les disciples du gourou Charles Manson, alors qu’elle était enceinte de huit mois. Une affaire sordide qui, même si Quentin Tarantino n'en fait pas vraiment écho dans son film, ne passe pas chez certains proches du réalisateur franco-polonais, à commencer par son épouse, Emmanuelle Seigner.

"Le nom et l'histoire de mon mari pour faire de l'argent"

Dans les colonnes du magazine Numéro en date du 29 novembre 2019, la comédienne ne mâche pas ses mots à l'encontre du réalisateur de Pulp Fiction et de son dernier film en date. Si elle reconnaît avoir "plutôt aimé le film", elle le trouve en revanche "très discutable sur le plan moral" : "Quand on se permet de garder le nom des gens - comme celui de mon mari par exemple -, le minimum syndical est de s'en tenir aux faits, de respecter leur vérité", explique Emmanuelle Seigner. "Mais ce qui me choque le plus, c'est que la grosse machine hollywoodienne a utilisé le nom et l'histoire de mon mari pour faire de l'argent, alors qu'il y a à peine un an, il a été exclu en fanfare des Oscars. C'est ce paradoxe qui

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Anny Duperey accusée d'avoir menti au sujet des effets secondaires du Lévothyrox, la comédienne se lâche
Le (gros) forcing de Kev Adams pour rejoindre le casting d'un célèbre film avec Sophie Marceau...
Sandy Heribert, présentatrice du Ballon d'or 2019 : "J'ai prévu de demander à Didier Drogba de twerker pendant la cérémonie !"
Claude François : cette révélation étonnante sur ses injections d'ampoules à base de couilles de taureaux roumains...
50 nuances plus sombres : les internautes râlent contre les scènes coupées par TF1