Emmanuelle Béart se confie sur son statut de sex symbol dans les années 90 : "C'est devenu pesant"

·1 min de lecture

En 1995, le magazine américain Empire publie son classement des 100 stars les plus sexy du cinéma. Au milieu de grandes actrices de l'époque comme Elizabeth Hurley, Sharon Stone, Marilyn Monroe ou encore (cocorico) Brigitte Bardot, se trouve une jeune étoile montante du cinéma français : Emmanuelle Béart. Âgée de 32 ans à l'époque, elle vient tout juste d'exploser aux Etats-Unis avec son rôle dans le film Mission Impossible aux côtés de Tom Cruise. Elle acquiert alors le statut de sex symbol et se voit souvent proposer des rôles en adéquation avec son physique. Une époque sur laquelle la comédienne de 57 ans est revenue dans les colonnes du magazine Elle.

Après avoir raconté une étonnante anecdote sur son mariage avec Frédéric Chaudier, Emmanuelle Béart explique avoir beaucoup goûté à l'idée d'être un fantasme pour les hommes de l'époque : "Je jouais le jeu avec délectation. Ce travestissement, cet au-delà de moi, je les ai adorés aussi" commence-t-elle. Mais cet image de sex symbol lui colle vite un peu trop à la peau : "Cela m'a épanouie au début, puis légèrement sclérosée. Ensuite, au fil du temps, c'est devenu pesant. (...) J'ai dit à mon agent : 'je n'en peux plus, je suis lassée, condamnée à me répéter, ce que je déteste'. Heureusement, Stanislas Nordey (metteur en scène et actuel directeur du théâtre national de Strasbourg, ndlr) est venu toquer à ma porte, m'a proposé un autre contrat, celui de la scène, des grands textes, un travail acharné, un théâtre citoyen" continue (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Vitaa : pourquoi elle n'a jamais accepté de participer à Danse avec les stars
Armie Hammer accusé de cannibalisme : une photo d'une ex-compagne blessée refait surface
Hélène Rollès dévoile l'émission de TF1 à laquelle elle n'acceptera jamais de participer
Noah Centineo (A tous les garçons que j'ai aimés) : d'où viennent les cicatrices sur son visage
Jérémy Banster (Un si grand soleil) : sa déception de changer de partenaire dans la série