Emmanuel Moire : son tendre message pour l'anniversaire du décès de son frère jumeau

·1 min de lecture

"Ce jour où mon jumeau s’en est allé. Enfin... aujourd’hui pas vraiment... Quand on naît à deux, on est deux pour toujours... autrement. Mon frère et moi on a encore plein de choses à faire, ça se voit dans nos yeux. Je t’aime." C'est par ces mots qu'Emmanuel Moire a célébré un bien triste anniversaire aujourd'hui, le douzième de la mort de son frère jumeau. C'est en effet le 28 janvier 2009 que Nicolas Moire - plongé dans le coma après avoir été victime d'un accident de la route - est décédé. Une mort tragique que le chanteur avait accepté d'évoquer en 2013 dans La parenthèse inattendue sur France 3 : "On s'est retrouvé à l'hôpital, ils l'ont mis dans un coma artificiel. Il était mort cliniquement. C'était fini, quoi. Donc, en fait, on a fait le choix avec mes parents de le laisser partir plutôt que d'essayer de le maintenir en vie et d'essayer de récupérer, on ne sait pas qui, ou quoi". Il avait expliqué comment il avait alors enclenché le mode survie : "J'étais en mode boulot. Je me souviens, ma maison de disques de l'époque m'avait proposé qu'on décale la sortie de mon disque prévue au mois d'avril et j'ai répondu 'non, si on annule ça, je crève'".

Les abonnés de l'interprète de Sois Tranquille - déjà écrite en hommage à son frère - ont été bouleversés par ce message. Fauve Hautot, sa partenaire de Danse avec les Stars, a manifesté son soutien en déposant un unique mais vibrant petit coeur rouge. "Il n'y a pas de mots pour décrire cette fusion gémellaire... Tendres pensées (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Malaise dans Tout le monde veut prendre sa place : Nagui ne reconnaît pas une vedette de M6
Cette semaine dans Voici : une grossesse au top pour cet ancien mannequin
PHOTO Demi Moore méconnaissable au défilé Fendi : son visage choque les internautes
De l'autre côté du lit (TMC) : que devient Sophie Marceau ?
Interview – Son nouveau projet, Affaire conclue, ses relations avec Sophie Davant : Enora Alix, le commissaire-priseur, se confie