Emmanuel Macron visite le premier site français de flaconnage de vaccins anti-Covid

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a revêtu charlotte et blouse blanche vendredi pour visiter l'usine du groupe Delpharm d'Eure-et-Loir, la première en France à embouteiller le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19. Si la France ne dispose pas d'un vaccin français, l'Etat a aidé Delpharm à mettre sur pied en cinq mois cette ligne de mise en flacon du vaccin fabriqué par BioNTech à Marbourg, en Allemagne. Plusieurs autres sites français vont également bientôt sous-traiter pour des vaccins américains et européens.

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 9 avril

"Ce virage, nous l'avons pris moins vite"

"Quatre sites en France vont produire sur notre sol 250 millions de doses de vaccins pour la France et les autres pays européens. Nous allons continuer à accroître ainsi notre indépendance", a déclaré le chef de l'Etat après sa visite. Pour cette opération, Delpharm, qui compte 17 sites et 4.700 salariés, a embauché 60 personnes supplémentaires et investi 20 millions d'euros sur son site de Saint-Rémy-sur-Avre, dont 10,4 millions apportés par l'Etat. Le groupe va recevoir 20 millions supplémentaires pour sortir sur son site de Tours "des seringues pré-remplies" du vaccin BioNTech, l'un des plus efficaces vaccins à ARN messager.

 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Covid-19 : y a-t-il réellement un risque de contamination en extérieur ?

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

> Les fêtes privées sont-elles vraimen...


Lire la suite sur Europe1