Emmanuel Macron veut reconstituer le stock des armées en cas de conflit de haute intensité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© LUDOVIC MARIN / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'armée française doit se muscler. C'est ce qu'a indiqué le président de la République, Emmanuel Macron , lors de son interview accordé à TF1 et France 2 à l'occasion de la fête nationale, ce jeudi 14 juillet. La guerre en Ukraine a révélé des failles, ou tout du moins des carences dans l'appareil de défense français.

Si les armées sont aujourd'hui bien calibrées pour traquer les djihadistes du désert malien, elles ne sont pas dimensionnées pour lutter contre une armée qui, sur le papier, serait d'un niveau équivalent.

Un diagnostic précis des besoins et des manques

"Fort de ce nouveau contexte, on doit absolument réinvestir dans tous nos stocks et nos capacités, continuer d'embaucher, de former et continuer d'avoir une armée encore plus forte. Car ceux qui nous disaient, il y a quelques temps,  'la guerre de haute intensité ne reviendra plus' se sont trompés", a affirmé le chef de l'État.

>> LIRE AUSSIVIDÉOS - 14-Juillet : Europe 1 est monté dans le Griffon, le nouveau blindé de l'armée française

Emmanuel Macron a missionné le chef d'état major des armées pour faire un diagnostic précis des besoins et des manques de ses troupes. Un retour est attendu à l'automne prochain. Le budget militaire est quant à lui sanctuarisé et ne baissera pas. Au contraire, il augmentera de 3 milliards d'euros en 2023. Par ailleurs, une nouvelle loi de programmation militaire 2024-2030 va être écrite. Elle fera l'objet d'un débat et sera soumise au Parlement au début de l'année proc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles