Emmanuel Macron va recevoir les forces politiques représentées au Parlement la semaine prochaine

Une rentrée et des axes clairs. Alors que le premier Conseil des ministres de la saison s'est tenu ce mercredi, Emmanuel Macron a tenu à donner à ses collaborateurs les lignes directrices des semaines à venir.

Pas d'augmentation d'impôts

Comme l'a appris BFMTV, le président de la République a appelé ses ministres à ne pas laisser prospérer la petite musique sur la hausse d'impôts. Message bien reçu par la Première ministre Élisabeth Borne qui en parallèle, au micro de France Bleu, a promis qu'il n'est "pas question" d'augmenter "les impôts des ménages."

"Je vois beaucoup de rumeurs selon lesquelles on voudrait augmenter les impôts, il n'est pas question, ce n'est pas du tout la philosophie du gouvernement, d'augmenter les impôts des ménages", a expliqué la Première ministre, alors que plusieurs médias ont évoqué de possibles hausses de taxes sur le tabac ou l'alcool cet automne.

"Au contraire, on veut continuer à baisser les impôts en étant évidemment attentif au pouvoir d'achat des classes moyennes", a déclaré la Première ministre. Interrogée par ailleurs sur la hausse de la taxe foncière, Elisabeth Borne a répondu ne pas avoir "de doute que (les collectivités locales) seront aussi attentives au pouvoir d'achat de nos concitoyens".

De plus, il a également développé son "initiative politique d'ampleur" lors de son introduction du Conseil des ministres. Il recevra, la semaine prochaine à l'Élysee, les forces politiques représentées à l'Assemblée et au Senat pour trouver des sujets de consensus pouvant donner lieu à des initiatives partisanes, voire des référendums.

Le chef des Républicains Éric Ciotti a été convié par le président qui l'a appelé "assez longuement" hier au téléphone. Du côté du RN, Jordan Bardella, président du parti, a accepté l'invitation.

Ce mercredi encore, en fin de journée cette fois, Emmanuel Macron livrera un entretien dans les colonnes du Point, qui devrait être publié en début de soirée ce mercredi, et dans lequel il entend "poser les bases de la rentrée" avec "des marqueurs très forts d'autorité et d'unité".

Article original publié sur BFMTV.com