Emmanuel Macron va présenter une nouvelle loi de programmation militaire avec une « ambition opérationnelle pour 2030 »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© THOMAS PADILLA / POOL / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron veut aller plus vite que prévu. Alors qu’il avait promis une réévaluation de la Loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2019-2025, la guerre en Ukraine et les risques qui guettent aux portes de l’Europe ont quelque peu rebattu les cartes. En marge d’un discours aux Armées à la veille du 14-juillet, Emmanuel Macron a demandé au ministre des Armées, Sébastien Lecornu, d’élaborer une nouvelle LPM pour la période 2024-2030, rapporte l’AFP. « Notre ambition opérationnelle pour 2030 doit être revue pour mieux assurer notre capacité à faire face à la perspective du retour possible d'un affrontement de haute intensité », a lancé le président de la République en écho avec le conflit qui a lieu en Ukraine.

Lire aussi - Sébastien Lecornu au JDD : « J’ai toujours voulu être ministre des Armées »

Soulignant que les « conflictualités s'intensifient », Emmanuel Macron a fait valoir la nécessité de « réévaluer nos ambitions » et « reconsidérer la pertinence de nos organisations et structures, parfois de nos schémas de pensée ». Pour cela, le chef de l’Etat a demandé au ministère des Armées de « faire des propositions très concrètes en la matière » et ce, d’ici la fin de l’année. Ces travaux autour de la LPM « devront être achevés à la fin de cette année » puis « discutés avec le Parlement » a encore détaillé le chef de l’Etat.

« Reconstituer » des stocks

Cette trajectoire fixée à 2030 doit être « cohérente avec la profondeur de champ [qu'il nous faut] », afin ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles