Emmanuel Macron trahi : son ancien ami Gérard Collomb règle ses comptes

C'est un coup dur pour les marcheurs, mais surtout pour Emmanuel Macron. Gérard Collomb, le parrain en politique de l'actuel chef de l'Etat, a décidé de retirer sa candidature aux municipales de Lyon, et de se rallier avec Les Républicains pour le second tour du scrutin. Un affront fortement décrié dans les rangs de la majorité. "Je ne sais pas si c'est un affront personnel fait à Emmanuel Macron, mais j'éprouve énormément de déception à l'égard de Gérard Collomb, car il a été un des tout premiers compagnons de l'aventure En marche !" a fait savoir Sibeth Ndiaye sur BFM TV.

Devant les caméras de LCI, Gérard Collomb a exprimé ses craintes vis à vis de son ancien poulain, comme une pique bien sentie à l'attention de l'actuel chef de l'Etat. "Je pense qu'il a voulu trop embrasser de choses en même temps, et qu'il fallait se focaliser sur quelques grandes données de manière à pouvoir imprimer une marque. Si vous avez des textes qui arrivent à l'Assemblée nationale et au Sénat tout azimuts, les français ne s'y reconnaissent plus" a confié Gérard Collomb avant d'en rajouter une couche : "d'ailleurs vous remarquerez qu'un certain nombre de ceux qui étaient à l'origine d'En Marche ont aujourd'hui disparu parce que d'une certaine manière, ils ne se reconnaissaient pas dans les mesures qui étaient prises." Gérard Collomb confie ouvertement sa déception, évoquant notamment les différents marcheurs qui ont rejoint le nouveau groupe Ecologie, Démocratie et Solidarité.

"Vous savez, lui aussi

Retrouvez cet article sur GALA

Christophe Castaner : Gérard Collomb répond sèchement à ses critiques
Roselyne Bachelot réhabilitée : "Cela l'a vraiment émue qu'on lui demande pardon"
Cyril Hanouna : la vérité sur ses ambitions présidentielles
PHOTO - Laura Tenoudji : son "bonheur" retrouvé auprès de sa fille Bianca
Viols, maladie, dépression… Lady Gaga, portrait d'une star scarifiée