Gilets jaunes : «J’entends la colère», dit Emmanuel Macron

A.S.
Emmanuel Macron en direct du porte-avions Charles de Gaulle

Le président de la République a répondu aux questions de Gilles Bouleau en direct sur TF1 sur le porte-avions Charles de Gaulle.

L’essentiel :

  • Le président est arrivé à 16h30 sur le porte-avions Charles de Gaulle tout juste rénové, il a répondu aux questions de Gilles Bouleau à 20 heures en direct.
  • Dès les premières minutes de l’interview, le président a répondu aux tweets de Donald Trump critiquant son projet d’armée européenne. « Être allié, ce n’est pas être vassal », a-t-il tancé.
  • Le président a dit « entendre » la colère des Gilets jaunes, qui s’apprêtent à bloquer les routes samedi.

20h40. L’interview est terminée.

20h37. « Je n’ai pas réconcilié le peuple français avec ses dirigeants », regrette Emmanuel Macron. « Ce divorce on le voit dans toutes les démocraties occidentales, il m’inquiète. Je l’ai vu sur le terrain. Cela me touche profondément. Je veux que l’on y réponde. C’est au cœur des mois à venir », conclut le président. « C’est un vaste programme mais il requiert la mobilisation de toute la nation ».

20h34. Pas d’erreur, pas de changement de ligne. Interrogé sur son bilan à 18 mois de mandat, Emmanuel Macron « entend » l’impatience des Français, mais estime qu’aucune erreur n’a été commise. « Est-ce que les polémiques ont été au juste niveau de la réalité ? Je ne crois pas. J’ai essayé de tenir le cap », dit le président au sujet de l’affaire Benalla. « J’ai peut-être commis des erreurs en choisissant untel ou untel […] Ça, c’est la vie, je le regrette comme vous », concède-t-il.

20h30. Des sanctions pour les Gilets jaunes ? Alors que le ministre de l’Intérieur a mis en garde les manifestants, Emmanuel Macron assure que le droit de manifester sera respecté. « Il y a un droit à manifester. Mais il y a un droit de tous les autres citoyens à pouvoir se déplacer librement. Le droit de manifester sera respecté, l’ordre public et la liberté de circulation le seront aussi ».

20h28. « J’entends la colère », dit Emmanuel (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Cette vidéo pourrait également vous intéresser :