Emmanuel Macron : un tapis de l’Elysée fait polémique

·1 min de lecture

Emmanuel Macron se trouve dans une drôle de position. Un élément de décoration de l'Elysée est au coeur d'une polémique. Comme indiqué par Le Figaro, le tapis baptisé Soleil Noir, qui se trouve dans un des salons présidentiel du palais et qui a été créé par le plasticien Claude Levêque, pourrait prochainement être enlevé. En effet, l'homme de 67 ans est visé par une enquête pour viols et agressions sexuelles sur mineurs.

Lors d'une interview accordée à Public Sénat et dont RTL se fait l'écho, Roselyne Bachelot a admis que le tapis qui représente un lustre en cristal pourrait être "très certainement retiré étant donné l'aspect emblématique de la présidence de la République." La ministre de la Culture qui est si souvent attaquée a assuré que la question méritait de se posait, comme d'autres collectivités ont pu le faire. "Pour ma part je souhaite que dans les lieux publics la question soit posée", a-t-elle conclu.

Cette affaire autour du plasticien qui a exposé dans des lieux très prestigieux comme le PS1 de New York ou l'Opéra de Paris pourrait sonner comme le début d'une prise de conscience dans le milieu de l'art. Roselyne Bachelot souhaite d'ailleurs l'instauration d'un plan de lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans la culture. "Ce qui a changé ? C'est la prise de conscience qu'il pouvait y avoir un écosystème générateur de violences", a-t-elle confié à l'AFP il y a quelques jours, lucide sur ces nombreuses affaires qui existent et qui n'ont pas encore été révélées. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Louise, la petite-fille de Gérard Depardieu, orpheline : "Elle m'épate", confie sa tante Julie
« Ce n’est pas du tir au pigeon » : Christophe Girard sort du silence après son exclusion de la majorité à Paris
Mort de Claude Brasseur : son fils Alexandre touché par les marques d’affection
« La vieille » : Brigitte Macron en veut toujours à François Hollande
« C’est dégueulasse » : Robert Ménard outré par les propos de François de Closets sur les personnes âgées