Emmanuel Macron a-t-il du souci à se faire ? Anne Hidalgo "dangereuse" face au chef de l’État

·1 min de lecture

Anne Hidalgo ne recule devant rien. “Son tempérament fait d’elle une femme de caractère. Elle sait où elle va et n’adapte pas son discours à son auditoire.” Dans les colonnes du Figaro, paru en kiosque ce samedi 19 décembre, Hugues Renson, député LREM, ne tarissait pas d’éloges en son égard. “Animée par une réelle humanité”, la maire de Paris se serait d’ores et déjà élancée dans la course à la présidentielle 2022. Personne ne parviendrait à l’écarter. Encore moins le chef de l’État qu’elle pourrait devancer en un rien de temps, selon son entourage.

Anne Hidalgo pourrait créer un véritable phénomène lors de cette prochaine élection et apparaître comme une rassembleuse. Un ministre de la droite pense qu’elle a “cranté la préoccupation environnementale” et “reste centrale dans le spectre politique”. Un atout majeur pour se glisser à la tête de l’État. “Anne Hidalgo est une candidate dangereuse face au chef de l’État”, a-t-il insisté. Un député LREM, ancien socialiste, commencerait aussi à s’inquiéter : “C’est au président de faire en sorte, dans les prochains mois, que son aile gauche ne se reporte pas vers elle.” L’intéressé refuse qu’elle devienne “un recours pour une famille politique orpheline”. Emmanuel Macron devra alors redoubler de vigilance et d’efforts, sans jamais se reposer sur ses lauriers. D’autant qu’un observateur pense qu’elle a déjà gagné du terrain, notamment sur celui de la macronie. “Elle leur a fait mettre un genou à terre et du mépris (ndlr : lors de l’élection (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laurent Wauquiez, rien n'y fait : "Il coche toutes les cases... Mais ça ne passe pas !"
PHOTO - Sabah Sy : la fille d'Omar Sy dévoile les clichés sublimes de leurs vacances familiales
Cyril Hanouna boycotté : sa réponse à M6 suite aux propos sur Karine Le Marchand
Clémence Botino (Miss France 2020) agacée : "Arrêtez de dire que j'ai raté mon année !”
Flashback - Miss France : Sonia Rolland couverte de lettres d'insultes après son sacre