Emmanuel Macron : son service de sécurité est sur les dents

·1 min de lecture

Le mandat d'Emmanuel Macron est plus que jamais sous tension. Celui qui avait dû faire face à la colère des Gilets jaunes doit désormais gérer deux crises majeures : l'épidémie de la Covid-19 mais également la menace terroriste. A l'Elysée, la tension est à son comble. "Les gardes du corps du chef de l'Etat sont sur les nerfs" expliquent nos confrères du Parisien ce lundi 9 novembre. Et pour cause : le président de la République reçoit "des menaces de mort par milliers" dénombre son entourage. Les nombreux tweets pour défendre la liberté d'expression du chef de l'Etat et son hommage appuyé à Samuel Paty, professeur décapité pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, ont mis le feu aux poudres.

Dimanche 8 novembre, nos confrères du JDD rapportaient que le niveau de menaces visant Emmanuel Macron "n’a jamais été aussi élevé". Et d'expliquer que l'exécutif réceptionnait avec stupeur des montages "montrant le chef de l’État brûlé ou décapité." Et même si "l’Élysée ne souhaite pas commenter le dispositif autour du Président", chacun se doute qu'il a dû nettement être renforcé à la suite des derniers attentats de Conflans-Sainte-Honorine et de Nice. Autant dire que cet Escape game qui proposait de "tuer" le président de la République pour s'amuser à Toulouse ne passe pas.

Même si le chef de l'Etat doit se montrer vigilant, il continue d'honorer les déplacements prévus à son agenda. Déplacement à Colombey-les-Deux-Églises à l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition (...)

Lire la suite sur le site de GALA

L’antisèche people - Joe Biden : son fils Hunter a eu une liaison avec la veuve de son frère
Nathalie Baye révoltée : elle fait part de sa colère
“Il va me péter la gueule” : Laeticia Hallyday partage une anecdote sur la jalousie de Johnny
Les 12 coups de midi : Hugues Aufray évoque avec émotion le suicide de son frère
VIDEO - Nagui : cette blague pas très classe sur le physique de Vincent Dedienne