Emmanuel Macron : ce secret de sa victoire de 2017 avait été bien gardé

Candidat surprise à l'élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron a pu compter sur les militants d'En Marche pour le mener à la victoire, mais pas seulement. Un logiciel de "big data" canadien, Data Sciences, a été une des forces discrètes de sa campagne. Dans un article sur l'entreprise publié ce jeudi 8 janvier par le média canadien L'actualité, Ismaël Emelien, ancien conseiller communication d'Emmanuel Macron et meilleur ennemi de sa première dame, dévoile les coulisses de cette collaboration avec la firme créée par Tom Pitfield, un ami d'enfance de Justin Trudeau.

Tom Pitfield, qui a joué un rôle instrumental dans l'élection de son ami en 2015, et Ismaël Emelien se sont rencontrés en France en 2017 : "Nous avions suivi la victoire de Trudeau, un jeune candidat centriste qui ressemblait à notre chef. Tom voulait nous aider à gagner. [...] Nous n'avions pas d'argent, pas d'expérience, pas de liste de membres, rien", raconte ce dernier.

"Mobiliser les progressistes"

C'est là que le "big data" entre en jeu : grâce aux données des internautes -partagées avec leur consentement-, un parti politique ou une entreprise peut cibler sa communication. Data Sciences, qui savait "quels arguments utiliser pour mobiliser les progressistes" selon Ismaël Emelien, prépare pendant la nuit -décalage horaire oblige- des messages envoyés par les militants français quelques heures plus tard.

"Ils étaient d’une redoutable efficacité. Ils m’ont fait gagner un temps fou. Et le temps, en campagne, c’est

Retrouvez cet article sur GALA

Il avait insulté Emmanuel Macron : un pompier risque la révocation
Meghan Markle dans la ligne de mire de William, “incandescent de rage”
VIDEO - Margaux, ses projets fous grâce à « N'oubliez pas les paroles » : un album et... une litière !
VIDÉO - Emmanuel Macron : pourquoi "il n'aurait pas gagné la présidentielle" sans Alexandre Benalla
VIDEO - 40 ans après, les Bronzés refont du ski à Val-d'Isère