Emmanuel Macron satisfait de l'accord obtenu dans l'UE sur le pétrole russe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron a attendu la fin du sommet extraordinaire du Conseil européen consacré essentiellement aux conséquences de la guerre en Ukraine, réuni lundi et mardi à Bruxelles, pour s’exprimer. Le président français s’est montré satisfait de l’accord obtenu entre les Européens pour décider de nouvelles sanctions contre la Russie.

De notre envoyée spéciale à Bruxelles,

Pour Emmanuel Macron, le sommet de Bruxelles a atteint son objectif : trouver un accord sur le sixième paquet de sanctions européennes contre la Russie comprenant un embargo sur environ 90% des importations de pétrole. Le président français y voit le résultat d’une forme de volontarisme :

« Il y a deux mois, personne ne pensait envisageable les sanctions sur le pétrole russe. C'est pourquoi ce sixième paquet est historique. »

Historique, malgré les exemptions dont bénéficient certains États particulièrement dépendants au pétrole russe comme la Hongrie… dont Emmanuel Macron justifie et minimise la portée :

« Les mesures d'exemption qui ont été décidées, elles l'ont été pour les États dont les raffineries ne peuvent pas être converties trop vite et qui n'ont pas d'accès à la mer, avec une limite de temps de 18 à 24 mois. »

Emmanuel Macron veut voir dans cet accord une étape et refuse de fermer la porte à de nouvelles initiatives : « Je pense qu'il ne faut rien exclure pour les semaines qui viennent, tout dépend de l'évolution de la situation sur le terrain. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles