Emmanuel Macron : comment il s’y prend pour séduire une figure de la droite

·1 min de lecture

Les stratégies des différents partis se peaufinent à plus d'un an de l'élection présidentielle de 2022. Alors que les sondages prédisent un nouveau second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, comme en 2017, avec un écart cette fois-ci plus serré, le président de la République ne s'est pas encore déclaré candidat à un second mandat. Mais, son entourage serait aux manettes et mènerait de nombreuses discussions, notamment avec les élus de la droite. Dans un article du Figaro, publié ce lundi 22 mars, un élu de la majorité évoque une "jonction" avec la droite qui serait désormais "naturelle", citant notamment Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et candidate à sa succession, comme une potentielle alliée.

Des proches du chef d'État seraient inquiets face à une possible disqualification de leur candidat dès le premier tour en 2022. Ainsi, ils s'attèleraient à faire en sorte qu'aucune alternative n'émerge autant à droite qu'à gauche. Du côté des Républicains, le principal danger pour Emmanuel Macron est Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, crédité de 15 ou 16 % des intentions de vote dans les enquêtes. "Notre but, c’est que l’électeur de droite ne se dise pas “je vais voter pour Xavier Bertrand”, a confié un élu LREM, ex-LR, au Figaro. Pour cela, la majorité actuelle s'attache également à mettre l'accent sur les priorités régaliennes, autour de la sécurité notamment, pour séduire l'électorat de droite.

Mais certains membres de l'entourage (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Moundir (Koh-Lanta) hospitalisé et sous oxygène à cause de la Covid : « Il s’est senti partir »
« Aucune chance de casser l’épidémie » : Emmanuel Macron et Jean Castex sévèrement critiqués
VIDEO - Lara Fabian traitée de "sous Céline Dion" : "Elle a serré les dents"
Danse avec les stars : un danseur annonce qu’il va être papa !
Nicolas Sarkozy : coup dur pour son frère François