Emmanuel Macron séducteur ? "Il y avait des filles très jolies au cabinet ministériel mais..."

Depuis son premier quinquennat, Emmanuel Macron est critiqué pour sa garde rapprochée très masculine. Depuis sa réélection, le président a mis plus que jamais en avant les femmes, en choisissant Elisabeth Borne comme Première ministre. On connaît sa relation fusionnelle avec son épouse Brigitte Macron, mais le magazine Gala a souhaité enquêter sur le rapport du chef de l'Etat de 44 ans avec la gent féminine.

Très proche et complice avec Brigitte Macron, son alliée avec laquelle il a construit une relation si forte, Emmanuel Macron est aussi un séducteur. Mais il ne véhicule pas l'image classique, qu'on peut souvent voir dans le milieu de la politique. Corinne Lhaïk, journaliste à L'Opinion et coauteure de La nuit tombe deux fois (Fayard) le décrit ainsi : "Contrairement à d'autres hommes politiques, il ne porte pas un regard d'homme sur les femmes." Un collaborateur de l'époque précise à Gala : "A Bercy, il y avait des filles très jolies au cabinet ministériel mais il ne les voyait pas."

L'art de la séduction, Emmanuel Macron le maîtrise mais de façon non genrée : "Il séduirait n'importe qui, mais c'est toujours très intellectuel chez lui, et dans le but de servir sa propre cause", indique un observateur de la vie politique. "Il est très tactile, mais beaucoup moins avec les femmes, conscient que cela pourrait être mal interprété, remarque Corinne Lhaïk. Il est capable de taper sur la...

Lire la suite


À lire aussi

Christian Karembeu pose avec son ex compagne Estelle : jolies retrouvailles pour leur fille Inès
Mort de Ray Liotta : ce terrifiant colis qu'il avait reçu d'une célèbre "fille de"
Marie de Villepin a 36 ans : que devient la fille de l'ex-Premier ministre, qui avait posé topless pour "Lui" ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles