Emmanuel Macron ressemble à Julien Doré : Arnaud Montebourg persiste et signe !

·1 min de lecture

Arnaud Montebourg n’en démord pas : Emmanuel Marron est le Julien Doré de la politique, comme il l’avait déjà affirmé dans les colonnes du JDD ce dimanche 1er novembre. Une comparaison à laquelle Julien Doré avait réagi en s’affichant, une nouvelle fois, hilarant sur les réseaux sociaux. Arnaud Montebourg a été très amusé par la réponse du chanteur. "C’était très drôle, non parce que moi j’admire beaucoup Julien Doré. Il a réussi en customisant, reprenant, empruntant, recyclant (...) Et pour moi, c’est cette première partie de carrière de Julien Doré que je retrouve en Emmanuel Macron", révèle-t-il, une fois encore, sur France Inter face à une Léa Salamé plutôt sceptique.

Arnaud Montebourg ajoute que le président de la République maîtrise certaines des attitudes de Julien Doré comme "l’emprunt, le recyclage, le déguisement. Cette manière d’être, pour moi Emmanuel Macron est un véritable chanteur de variétés", conclut-il.

Une comparaison jugée plutôt hasardeuse pour Julien Doré qui avait alors écrit sur son compte Twitter à ce sujet : "Faut me laisser maintenant madame". Une petite phrase qui n’a pas manqué d’amuser les fans du chanteur qui avait réussi très subtilement à tourner en dérision l’interview d’Arnaud Montebourg accordée au JDD. "L’engagement’ mon livre, contient un hommage à votre talent créatif fulgurant. Un autre a tenté de vous imiter, se croyant un chanteur inspiré. Mais il est le Président de la République" avait de son côté surenchéri l’homme politique français (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Nagui attaqué sur son âge : sa réponse pleine d'humour à un internaute
Laeticia Hallyday infidèle à Pascal Balland ? Le début de sa romance avec Jalil Lespert intrigue
Flashback - Quand Brigitte Macron témoignait de sa compassion pour Melania Trump
VIDEO - "Il n'est pas médecin !" : Philippe Lellouche recadre Yann Moix après son appel à "la désobéissance"
Valérie Trierweiler cinglante avec François Hollande : "Il n'a vraiment rien à foutre !"