Emmanuel Macron représenté en Adolf Hitler sur des panneaux publicitaires : il porte plainte

·1 min de lecture

A force de crier à la dictature et de se comparer à outrance aux porteurs de l’étoile jaune pendant la deuxième guerre mondiale, les anti-vaccins allaient fatalement finir par comparer Emmanuel Macron à Adolf Hitler. Michel-Ange Flori, un Varois proche des Gilets jaunes et habitué aux polémiques dans sa région, s’est fait remarquer le 20 juillet dernier pour avoir placardé une énorme affiche sur deux panneaux de quatre mètres sur trois mètres à La-Seyne-sur-Mer et à l'entrée de Toulon.

On peut y voir Emmanuel Macron transformé en Adolf Hitler, avec l’uniforme nazi et la petite moustache. Les lettres LREM ont été arrangées pour former une simili croix gammée et un texte ne laisse planer aucun doute sur les revendications de son auteur : « Obéis, fais-toi vacciner », peut-on y lire. Propriétaire de 400 panneaux entre Bandol et Hyères, Michel-Ange Flori a assuré à l’AFP que son odieux montage avait pour but de questionner « cette démocratie où les décisions sont prises sans discussion lors d'un conseil sanitaire » : « Vous voyez Hitler, mais on peut y voir Staline, ou moi j'y vois Charlie Chaplin dans Le dictateur », a-t-il ajouté, avec un soupçon de mauvaise foi.

Ce n’est pas la première fois que Michel-Ange Flori utilise cette technique pour s’en prendre à des personnalités politiques et à des médias qui ne lui plaisent pas. En 2019, il avait été condamné par la justice pour avoir affiché sur ses panneaux « La police vous parle tous les jours sur BFM TV ». S’il avait plaidé « le (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Jade Hallyday en couple : le message énigmatique de son petit-ami Michael-Sean
Nabilla condamnée pour "pratiques commerciales trompeuses" : elle réagit en faisant une proposition à Bruno Le Maire
Frédéric (Mariés au premier regard) : il se confie sur ses problèmes d'argent
Emmanuel et Brigitte Macron gourmands en dépenses ? Ce détail qui va faire taire les mauvaises langues
Nicolas Bedos de retour en mode “faux cul” : son tacle grinçant sur le pass sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles