Emmanuel Macron refuse la démission de Gabriel Attal afin "d'assurer la stabilité du pays"

Gabriel Attal a présenté sa démission à Emmanuel Macron après la défaite du camp présidentiel aux élections législatives du 7 juillet.

Une démission refusée par le président de la République ce lundi. Reçu à 11h15, Emmanuel Macron a prolongé Gabriel Attal dans ses fonctions. Et lui a demandé de rester Premier ministre "pour le moment" afin d'"assurer la stabilité du pays" a appris BFMTV.

Échec des européennes et des législatives

Emmanuel Macron a "remercié Gabriel Attal pour les campagnes des élections européennes et législatives qu'il a menées". Deux élections où la majorité présidentielle a été désavouée.

D'abord, le 9 juin. Les européennes ont été une débâcle pour la coalition Ensemble, largement battue par la liste d'extrême droite menée par Jordan Bardella (14,6% contre 31,37%). Le président prenait alors la décision de dissoudre l'Assemblée nationale.

Ensuite, le résultat des élections législatives des 30 juin et 7 juillet, qui est un contrecoup historique pour la macronie. Le camp présidentiel est maintenant minoritaire dans l'Hémicycle.

Assemblée nationale fracturée

Sans majorité claire, le risque de paralysie au Palais bourbon est réel. Le Nouveau Front populaire (NFP), est arrivé en tête des élections législatives anticipées avec 182 députés. Le camp présidentiel récolte 163 sièges, en net recul, et le RN et ses alliés 143.

Le Premier ministre, réélu dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine, avait annoncé dimanche soir à l'issue du second tour des élections législatives anticipées, marquée par une victoire de la gauche et un net recul du camp présidentiel, qu'il remettrait sa démission sans exclure de poursuivre sa tâche "aussi longtemps que le devoir l'exigera".

Emmanuel Macron "attendra la structuration de la nouvelle Assemblée nationale pour prendre les décisions nécessaires", expliquait l'Élysée dimanche.

Nation hôte des Jeux olympiques et paralympiques du 26 juillet au 8 septembre, le bail de Gabriel Attal à Matignon pourrait donc se poursuivre encore un moment.

Article original publié sur BFMTV.com