Emmanuel Macron reçoit des femmes iraniennes et salue leur "révolution"

Emmanuel Macron lors du Forum de la Paix à Paris le 11 novembre 2022 - CHRISTOPHE ENA / POOL / AFP
Emmanuel Macron lors du Forum de la Paix à Paris le 11 novembre 2022 - CHRISTOPHE ENA / POOL / AFP

Emmanuel Macron a reçu ce vendredi à Paris des femmes iraniennes, dont il a salué la "révolution qu'elles sont en train de conduire".

"On a accueilli avec beaucoup d'honneur et de plaisir une délégation de femmes iraniennes", a déclaré le président français lors du Forum de Paris sur la paix.

"Je veux ici leur redire vraiment notre respect et notre admiration dans le contexte de la révolution qu'elles sont en train de conduire", a-t-il ajouté.

Vers une "précision de la position de la France"

Selon l'Elysée, la délégation était composée de Masih Alinejad, une militante iranienne basée à New York qui encourage les femmes iraniennes à protester contre l'obligation du port du voile, Shima Babaei, qui se bat pour avoir des informations sur son père dont elle est sans nouvelles, Ladan Boroumand, cofondatrice d'une organisation de défense des droits basée à Washington, et Roya Piraie.

Emmanuel Macron avait affirmé mi-octobre que la France se tenait "aux côtés" des manifestants iraniens. Téhéran avait dénoncé une "ingérence".

La radio France Inter a annoncé qu'elle diffuserait lundi matin un entretien réalisé avec le président Macron dans lequel il "précise la position de la France".

Au moins 304 personnes tuées dans les manifestations

Un mouvement de contestation a éclaté en Iran après la mort de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans, le 16 septembre, trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des moeurs qui lui reprochait d'avoir enfreint le code vestimentaire strict imposant aux femmes le port du voile en public.

Au fil des jours, les manifestations pour la liberté des femmes se sont transformées en un mouvement dirigé contre le régime religieux, confronté à un défi sans précédent depuis la Révolution islamique de 1979.

Au total, selon l'ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, au moins 304 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations à travers l'Iran depuis le 16 septembre.

Article original publié sur BFMTV.com