Emmanuel Macron : ce rappel à l'ordre reçu quand il était à l'ENA

·1 min de lecture

Avant d'être élu président de la République, Emmanuel Macron est passé par la case ENA. Entre 2002 et 2004, le chef de l'État a poursuivi ses études à l'École Nationale d'Administration de Strasbourg dans la promotion Léopold-Sédar-Senghor. Dans cette dernière, 75 élèves, dont Emmanuel Macron, avaient déposé un recours devant le Conseil d'État pour annuler le classement final, étant donné que l'un des sujets de l'examen final avait déjà été abordé par certains élèves. Auprès du Parisien, cet événement fait dire à Gaspard Gantzer, ancien conseiller du président François Hollande, qu'il s'agit de l'une des promotions "un peu turbulentes dans l'histoire de l'école", ajoutant que chacun des élèves avait écopé d'un rappel à l’ordre du ministre de l’époque, Renaud Dutreil.

Ironie du sort, ancien élève de l'ENA , institution chargée d'assurer la sélection et la formation des hauts fonctionnaires de l'État, Emmanuel Macron l'a désormais dans le viseur en tant que président de la République. "Est-ce que notre haute fonction publique ressemble à la société que nous sommes ? Non. Dans notre recrutement et notre formation, nous avons plutôt reculé durant cette dernière décennie : ce ne sont plus des filières méritocratiques où, quand on vient d’une famille d’ouvriers, de paysans, d’artisans, on accède facilement à l’élite de la République", avait-il ainsi lancé le 25 avril 2019.

Ce jeudi 8 avril, Emmanuel Macron est passé à l'action. Il a annoncé la suppression de l'ENA pour la remplacer (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Hoshi insultée par Fabien Lecoeuvre : David Hallyday à la rescousse de la chanteuse
François Mitterrand et l'euthanasie : ce dernier mystère autour de sa mort
VIDÉO - Françoise Hardy : Emmanuel Macron l'a "déçue pour la deuxième fois"
Meghan Markle et Harry ont échappé à "une vie de muets" selon l'archevêque qui les a mariés
PHOTO - Deva Cassel confinée à Paris : son astuce pour bronzer