Emmanuel Macron : comment il a réussi à ne pas pleurer lors de l’hommage à Samuel Paty

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a été très affecté par la mort de Samuel Paty. Cet enseignant de 47 ans a été tué par un terroriste pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression pour ses élèves de 4e. Le chef de l'État a semblé "marqué physiquement", comme l'a souligné le Canard enchaîné, lors de ses apparitions après l'attentat. Surtout quand il a prononcé son discours pendant l'hommage national à la Sorbonne, en présence de la famille de Samuel Paty, le 21 octobre dernier. Un discours qu'il a d'ailleurs tenu à écrire lui-même. Tout du moins en grande partie.

Juché sur son estrade, Emmanuel Macron a dû se concentrer pour contenir son émotion et ne pas craquer devant l'assistance et devant la France entière. "À la Sorbonne, devant la famille et le cercueil de Samuel Paty, Macron a fait son discours en apnée pour ne pas pleurer", a ainsi expliqué un témoin dans le Parisien, qui souligne dans son article que le chef de l'État est particulièrement sollicité ces dernières semaines.

Crise sanitaire, crise sociale, crise économique, menace terroriste, menaces de mort à son encontre… Emmanuel Macron doit tout gérer de front en gardant son sang-froid. Une qualité que lui reconnaissent tous ses ministres et collaborateurs. Voire même ses détracteurs. "Il pourrait criser, décompenser, ce n'est pas le cas", a confié un proche dans le Parisien. Marlène Schiappa a, elle, constaté que le chef de l'État "ne se laisse pas déborder par les émotions, garde sa capacité (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Ça pousse" : Shy’m, future maman fière de son ventre qui s’arrondit
VIDÉO - « Irresponsable » : Le coup de gueule de Patrick Cohen dans C à Vous
VIDEO - “Tout le monde appelle Brigitte Macron” : Bernard Montiel explique pourquoi la première dame est si sollicitée
Marlène Jobert, conquête de Johnny Hallyday? Retour sur une folle rumeur
Laeticia Hallyday privée de “vie intime” par Johnny ? Quand son ancienne agente s’interrogeait