Emmanuel Macron : sa réponse concernant un prochain confinement qui ne va pas plaire

·1 min de lecture

Le 31 mars dernier, Emmanuel Macron s’adressait face aux Français depuis l’Elysée. Le chef de l’Etat a annoncé les dernières mesures prises lors du conseil de défense pour lutter contre la crise sanitaire. Si la France n’a pas été remise sous cloche comme lors du premier confinement, le mari de Brigitte Macron a annoncé la fermeture des écoles pour une durée de quatre semaines. A compter du mardi 6 avril, les élèves ont une semaine de cours à distance, puis les trois zones seront en vacances en même temps. Les primaires pourront retourner à l’école le 26 avril, et les collégiens et lycéens devront attendre le 3 mai. Déterminé à montrer qu’il soutient les élèves français dans cette nouvelle épreuve, Emmanuel Macron a participé à un cours d’histoire-géographie en ligne avec des élèves de 3ème du collège Itard à Oraison, dans les Alpes-de-Haute-Provence, ce mardi 6 avril.

Dans un papier paru dans le Parisien ce 7 avril, on découvre que le successeur de François Hollande s’est prêté à un jeu de questions/réponses avec les collégiens. L’un d’entre eux n’a pas hésité à lui poser la question qui fâche : “est-ce que c’est prévu qu’il y ait un autre confinement avant la fin de l’année ?” Emmanuel Macron, venu “remercier les élèves de s’adapter à la situation actuelle” a répondu : “Je pense que, jusqu’à la fin de l’année scolaire, il ne devrait pas y en avoir un nouveau”.

Le président de la République a pris des pincettes pour répondre à cette question, et laisse quand même imaginer un (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Sonia Rolland marquée : cet événement qui la hante encore
PHOTO Moundir transformé par la Covid-19 : Denis Brogniart lui adresse un message fort
PHOTO Jalil Lespert vacciné à 44 ans : pourquoi le lieu pour sa piqûre suscite les interrogations
PHOTO Dîners clandestins chez Pierre-Jean Chalençon : un cliché avec une vedette de Secret Story contredit sa version
Catherine Deneuve victime d'un AVC : quelles séquelles moins de deux ans après son hospitalisation ?