Emmanuel Macron promet un Premier ministre «chargé de la planification écologique»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron a promis samedi à Marseille que, s'il est réélu, son Premier ministre sera "directement chargé de la planification écologique", afin d'aller "deux fois plus vite" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. "La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas", a-t-il lancé lors d'un meeting dans les jardins du Pharo, sous un soleil éclatant. Devant quelques milliers de personnes, il a promis un "renouvellement complet" de sa politique, disant avoir "entendu" le message du premier tour où l'insoumis Jean-Luc Mélenchon, chantre de la planification écologique, a failli créer la surprise et accéder au second tour.

Proposition choc : Emmanuel Macron a promis un Premier ministre "directement chargé de la planification écologique", "appuyé par deux ministres forts". Un "ministre de la planification énergétique", qui "aura pour mission de faire de la France la première grande nation à sortir du pétrole, du gaz et du charbon".

>> LIRE AUSSI - Emmanuel Macron promet un Premier ministre "chargé de la planification écologique"

Et un ministre "chargé de la planification écologique territoriale" qui, dans un "agenda de décentralisation massive", va œuvrer pour "changer nos moyens de se déplacer au quotidien", "réinvestir sur le fluvial et le fret ferroviaire", "accélérer la rénovation des logements, au moins 700.000 par an sur les 5 ans qui viennent", ou encore "agir pour la qualité de l'eau, de l'air, de l'alimentation".

"N...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles