Emmanuel Macron présidera un hommage à Françoise Rudetzki ce mercredi aux Invalides

Victime d'attentat en 1983, Françoise Rudetzki était devenue une inlassable porte-parole.  - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP
Victime d'attentat en 1983, Françoise Rudetzki était devenue une inlassable porte-parole. - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP

Emmanuel Macron présidera un hommage national à Françoise Rudetzki, inlassable porte-parole des victimes d'attentats décédée le 17 mai à l'âge de 73 ans, mercredi aux Invalides, a annoncé ce lundi l'Élysée.
L'hommage aura lieu à 16h dans la cour d'honneur de l'Hôtel national, en présence des représentants d'associations d'aide aux victimes et des membres du Gouvernement, a précisé la présidence.

La famille de Françoise Rudetzki ainsi que deux victimes des attentats du RER B à Port-Royal le 3 décembre 1996 (quatre morts, 91 blessés) et du Bataclan le 13 novembre 2015 (130 morts, 350 blessés) prendront la parole, outre le chef de l'État, lors de cette cérémonie militaire dite "d'honneurs funèbres".

"Une bataille personnelle" transformée "en combat collectif"

Juriste, Françoise Rudetzki avait créé SOS Attentats, première association de défense des victimes d'actes de terrorisme, en décembre 1985, une date qui marquait le début d'une vague d'attentats meurtriers liés au conflit du Proche-Orient à Paris.
Dès 1986, elle avait obtenu la création du Fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme, financé par un petit prélèvement sur chaque contrat d'assurance de biens, une garantie étendue en 1990 à l'ensemble des victimes d'infractions pénales (viols, agressions, braquages). Le 23 décembre 1983, Françoise Rudetzki avait elle-même été victime d'un attentat à la bombe au restaurant le Grand Véfour, sous les arcades du Palais-Royal, à Paris, où elle fêtait ses dix ans de mariage avec son mari. L'explosion avait projeté une porte métallique qui avait écrasé les jambes de la jeune femme d'affaires. Opérée à des dizaines de reprises pour soigner ses blessures, elle avait contracté le VIH et le virus de l'hépatite C lors d'une transfusion. Elle a "transformé sa bataille personnelle en un grand combat collectif", qui conduira à de multiples avancées pour les victimes d'attentats, a rappelé la présidence française. Elles ont aussi obtenu le droit de se constituer partie civile dans les procès en terrorisme, et ont été reconnues comme des victimes civiles de guerre, ouvrant la gratuité des soins et permettant aux orphelins du terrorisme d'être pupilles de la Nation.

876450610001_6307013024112

Françoise Rudestski œuvra également à l'instauration d'une journée européenne de commémoration des victimes d'attentat (11 mars) ainsi qu'à la création d'un Musée-mémorial du terrorisme qui ouvrira ses portes en 2027.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles