Emmanuel Macron, un président sous l'influence des lobbies ?

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Les lobbies sont-ils infiltres au plus haut sommet de l'Etat ? Emmanuel Macron traine la reputation d'etre permeable aux lobbies. Cette attaque revient regulierement de la part de ses adversaires politiques. Mais qu'en est-il vraiment ?

Le passé de banquier d'Emmanuel Macron et son attitude pro-business assumée ont tendance à entretenir la réputation d'un président "vendu" aux lobbies. Mais la réalité est bien plus complexe.

Un président entouré d'anciens lobbyistes

Dès son arrivée, Emmanuel Macron a nommé des personnalités qui ont une expérience de l'entreprise ou du terrain. C'est le cas par exemple de Muriel Pénicaud passée chez Danone, d'Emmanuelle Wargon lobbyiste de Danone ou encore de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, une médecin qui a eu affaire aux laboratoires pharmaceutiques.

En choisissant ce profil de ministres, Emmanuel Macron rompt avec le quinquennat Hollande où les ministres étaient pour beaucoup d'entre eux des apparatchiks de la politique. La contrepartie : leurs décisions sont scrutées à la loupe et plus exposées à la critique. On les suspecte bien plus volontiers de connivence avec les lobbyistes que leurs homologues venus de l'ENA. Mais il y a toujours eu des lobbyistes dans l'entourage des présidents de la République. On ne les appelait pas lobbyistes mais directeurs des relations publiques...

Des lobbyistes controversés

Le président Macron s'est entouré de lobbyistes plus que controversés dans le domaine de la santé publique, comme par exemple Audrey Bourolleau. Elle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi