Emmanuel Macron prépare sa succession et "ne désespère pas" voir Édouard Philippe rejoindre Renaissance

© Mohammed BADRA / POOL / AFP

Le président de la République, Emmanuel Macron, a évoqué mercredi au cours d’un dîner à huit clos avec les principaux membres de la majorité le sujet de sa succession, appelant les différents dissidents au parti Renaissance à s’unir derrière le navire amiral, et regrettant l’absence de l’ancien Premier ministre à son bord.

Le président de la République Emmanuel Macron le sait : il ne pourra pas briguer un troisième mandat et devra laisser la place en 2027. Comme le dispose l'article 6 de la Constitution, « nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». Ainsi, plus de quatre mois après sa réélection, le chef de l’Élysée a pris les devants et mis sur la table d’un dîner politique à huis clos le sujet de sa succession, en présence d’une quinzaine de cadres et de poids lourds du gouvernement, a révélé Le Point jeudi soir. Pour Emmanuel Macron, l’objectif est tout trouvé : faire barrage aux extrêmes et éviter que les marcheurs ne soient qu’une parenthèse dans la vie politique française.

Lire aussi - Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Édouard Philippe… Comment ils préparent l’après-Macron

Devant Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Clément Beaune ou encore Élisabeth Borne, Emmanuel Macron a fait état de sa volonté d’unir les différents courants de marcheurs au sein d’un parti unique, Renaissance. « Ma responsabilité, c'est que Marine Le Pen ne gagne pas en 2027 », aurait-il déclaré, confiant au délégué général du parti Stéphane Séjourné la responsabilité de mener à bien cette fusion entre les différents partis satellites, Agir côté droit et Territoires de progrès côté gauche.

Unir les partis

Au cours de ce dîner, Emmanuel Macron a confronté avec lucidité les différentes ambitions présentes autour de la table, tout en les reléguant soigneusement à plus tard. « Il y a des ambitions autour de cett...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - Que faut-il attendre du Conseil de défense énergie convoqué par Emmanuel Macron ce vendredi?