Emmanuel Macron peut-il vraiment déployer la fibre à marche forcée ?

Le candidat à la présidentielle veut donner 18 mois aux opérateurs pour déployer le FttH ou le très haut débit mobile sur tout le territoire. On vous explique pourquoi c'est impossible.

Après sa visite agitée de l'usine Whirpool, Emmanuel Macron a tenu un meeting à Arras ce 26 avril où il est revenu de façon express sur l’une des propositions numériques de son programme : lutter contre les inégalités d’accès au numérique.

A cette occasion, il a déclaré :

« 18 mois seront laissés aux opérateurs de téléphonie pour déployer partout la fibre ou la 3G et la 4G. Ensuite, l’Etat prendra ses responsabilités et déploiera lui-même par le plan d’investissements que nous avons décidé »

Des propos que l'on peut retrouver dans la vidéo ci-dessous (52'33) :

Ces deux phrases posent question car elles comportent des imprécisions et des erreurs factuelles.

  • La fibre et la 4G ne sont pas équivalentes

Emmanuel Macron semble mettre sur le même pied la fibre, la 3G et la 4G. Pourtant, ces technologies ne sont pas équivalentes. La fibre, qui désigne en France le FttH, permet d’accéder à l’internet fixe avec une promesse de débit descendant jusqu'à 1 Gbit/s. La 4G est le standard de téléphonie le plus évolué actuellement et permet d'accéder au très haut débit mobile, à savoir jusqu'à 337 Mbit/s dans une poignée de villes dans notre pays.

La fibre touche un nombre infime de Français. Une étude de l’Idate du mois de février dernier montrait qu'elle affichait un taux de pénétration de seulement 2% en France au mois de septembre 2016. Au mois de...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages