Emmanuel Macron : la petite vacherie d'un conseiller contre les soignants

·1 min de lecture

La crise sanitaire a bousculé la côte de popularité d'Emmanuel Macron, régulièrement critiqué pour ses prises de décisions. Alors que les compteurs viraient au rouge et que la situation s'aggravait en France, le président de la République a pris la décision de ne pas imposer dans l'immédiat un troisième reconfinement à la population, "Nous pouvons nous donner une chance d’éviter un confinement", a déclaré Jean Castex à la sortie du dernier Conseil de défense sanitaire, le 29 janvier dernier. Une décision qui en a surpris plus d'un, et qui ravit l'un de ses conseillers. "Tout l’appareil d’Etat lui avait dit qu’il fallait reconfiner. Or, depuis une semaine, tout lui donne raison", a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par Politico. Puis d'ajouter : "Vous remarquerez que ceux qui font les matrices ne sont pas vraiment troublés par le fait qu’ils se sont trompés depuis 10 jours…".

Dans son viseur, certains acteurs de la communauté scientifique et médicale, qui se sont offusqués de cette décision controversée. Récemment interrogée par L'Obs, Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital Saint-Antoine à Paris, n'a pas mâché ses mots face à ce sursis accordé aux Français. "On est effarés, sidérés. Malgré l'évidence scientifique, Macron a été porté par son côté libéral", a-t-elle déclaré. Des propos qui reflètent le point de vue d'une grande partie des personnels soignants, débordés depuis le début de la crise sanitaire.

Désabusés face aux décisions du (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Où disparaît ce pognon de dingue ?" : Isabelle Saporta réagit à la petite phrase de François Bayrou
Ivanka Trump : sa dernière soirée à la Maison-Blanche fait jaser
Emmanuel Macron : sa relation privilégiée avec François Bayrou fait des jaloux...
Elizabeth II recrute un espion : qui est son James Bond ?
Chantal Ladesou grand-mère... pour la 5e fois