Emmanuel Macron "pense comme un premier de la classe" : Nicolas Bedos égratigne le président

·1 min de lecture

On ne se refait pas. Dans un portrait publié ce jeudi 18 mars par Madame Figaro, Nicolas Bedos a (à nouveau) adressé ses reproches à l'exécutif, dont il a souvent critiqué les mesures contre la crise sanitaire. Si le Premier ministre, Jean Castex, a fréquemment essuyé les moqueries du fils de feu Guy Bedos, c'est au tour d'Emmanuel Macron d'en prendre pour son grade. Alors que l'entretien s'était terminé, après une après-midi d'échange, Nicolas Bedos n'a pas pu s'empêcher d'envoyer un long texto à la journaliste, dans lequel l'ancien chroniqueur de Laurent Ruquier "se désespère d'une nouvelle déclaration d'Emmanuel Macron", selon les termes du magazine. "Si je devais caricaturer l’époque, je dirais que nous avons un président qui vit et pense comme un premier de la classe de 14 ans, quand la plupart de mes idoles sont des cancres libertaires", aurait alors affirmé l'acteur de 41 ans.

Comme il le rappelle régulièrement lors de ses apparitions publiques, Nicolas Bedos tient en haute estime Serge Gainsbourg, Pierre Desproges, ou encore Coluche, Wiaz, Cabu, Wolinski, "tous ces gens qui, depuis des décennies, ont fait avancer le droit à l’erreur, au vulgaire, au dissonant, voire à l’offense". Une forme de liberté d'expression que le principal intéressé, à l'origine d'un gros coup de gueule contre les "pisse-froid" en septembre dernier, ne retrouve plus dans le débat public actuel, régi par "une responsabilisation de toute parole publique". "On inflige à des histrions, des poètes, des (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Petit con !" : le gentil mot de Georges Brassens à Maxime Le Forestier
Obsèques de Patrick Dupond : les mots touchants de Marie-Claude Pietragalla
Françoise Hardy, sa déclaration d’amour à Dutronc : “Jacques sait qu’il est l’homme de ma vie”
Jean Castex et AstraZeneca : le Premier ministre se jette à l'eau
VIDEO - Christophe Carrière (TPMP) au chômage : "J'ai besoin de 6 000 euros par mois minimum"