Emmanuel Macron : son père « ronchon » lors de la passation avec François Hollande

·1 min de lecture

Pour clôturer l’année 2020, Le Monde dévoile, ce 31 décembre, un article concernant les relations compliquées des présidents de la République avec leur père. L’occasion de revenir sur la passation des pouvoirs, organisée le 14 mai 2017 entre François Hollande et Emmanuel Macron. Pour ce moment important, Jean-Michel, le papa de l’actuel chef d’Etat, était présent. Nos confrères se remémorent cet événement, durant lequel cet "homme de taille moyenne, les cheveux dégarnis et coiffés en arrière, avec un nœud papillon" se tenait "les bras croisés" et "observait avec un air ronchon" les invités.

L’un d’eux s’est approché de lui en lui faisant remarquer que "ça n’arrive pas à tout le monde d’être le père d’un président qu’on installe…" Après avoir répondu : "Non, sans doute", d’un air glacial, Jean-Michel Macron a regardé sa montre et demandé avec impatience si toute cette mise en scène allait "durer longtemps". Il semblerait qu’entre ce père et son fils, il y ait "une forme de distance et d’éloignement." Au final, même s’il n’a pas apprécié la cérémonie d’investiture, il a été ému lors de l’apparition d’Emmanuel Macron, dans la nuit le soir de sa victoire, devant la Pyramide éclairée. Comme l’indique Le Monde, ce dernier a même "pleuré en le regardant traverser l’esplanade du Louvre." Ce neurologue de profession, qui est âgé de 70 ans, a accepté de se confier à nos confrères et revenir sur cet instant d’émotion : "Oui, ce soir-là, j’étais heureux parce qu’Emmanuel a réussi à faire ce (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Marina Kaye officialise avec son compagnon : love is in the air
Emmanuel Macron : son père a eu une "explication" avec Brigitte pour tenter de les décourager
Emmanuel Macron un « grand acteur » : son père sort du silence pour la 1e fois depuis 2017
VIDÉO - Le préfet de police "joue à la starlette", Florian Philippot vent debout après une phrase polémique
Claude Brasseur « vraiment seul » : son fils Alexandre évoque sa fin de vie