Emmanuel Macron, un "père-la-morale" ? Cette inquiétude qui le préoccupe

·1 min de lecture

Le torchon brûle entre les médias anglo-saxons et Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat les accuse de "légitimer la violence", par leur traitement de la lutte contre le terrorisme et l'islamisme radical en France et leur reproche de ne pas bien saisir le contexte français. Après un échange décevant avec Ben Smith du New York Times, Emmanuel Macron se montre plus inquiet que jamais. "Emmanuel Macron ne veut pas apparaître, dixit son entourage, comme un père-la-morale, et n'entend pas donner des leçons au monde entier, mais il s'inquiète du 'politiquement correct' et du recul de la liberté d'expression aux Etats-Unis" font savoir nos confrères de L'Opinion ce mardi 17 novembre.

Le 12 novembre dernier, Emmanuel Macron a accordé un entretien à Ben Smith, journaliste du New York Times. Un échange courtois qui a duré 10 minutes. "Il a fait valoir que la presse anglo-américaine (...) a préféré dénoncer le système d'intégration français plutôt que ceux qui ont commis une série d'attaques meurtrières qui a débuté le 16 octobre avec la décapitation de Samuel Paty", relate le journaliste.

"Lorsque la France avait été attaquée il y a cinq ans, toutes les nations du monde nous avaient soutenus", a regretté le président de la République dans les colonnes du New York Times, "et quand je vois, dans ce contexte, de nombreux journaux qui, je pense, viennent de pays qui partagent nos valeurs (...) et qui légitiment ces violences, qui disent que le cœur du problème, c'est que la France est raciste et (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sophie Marceau : comment elle a été repérée pour jouer dans La Boum
Nouveau couac au gouvernement : Olivier Véran dit l'inverse de Bruno Le Maire
Meghan Markle face à la justice : cette révélation qui pourrait tout changer
« Ils m'ont demandé s'ils me verront à Noël » : cette rare allusion d'Olivier Véran à ses parents
The Crown : Elizabeth II a-t-elle vraiment un enfant préféré ?