Emmanuel Macron : son père le compare à Bonaparte !

·1 min de lecture

Une relation distante et pudique unit Jean-Michel Macron et son fils. Loin d’eux l’idée d’une complicité. Néanmoins, le médecin de 71 ans ne peut qu’être “fier” du président de la République qu’est devenu son aîné. Le dimanche 7 mai 2017, le soir de la victoire, restera à jamais gravé dans sa mémoire. Son plus beau souvenir ? Le premier discours d’Emmanuel Macron en tant que chef de l’État, à seulement 39 ans. “Ce soir-là, j’étais heureux parce qu’Emmanuel a réussi à faire ce qu’il voulait faire”, a-t-il affirmé dans un entretien accordé à nos confrères du Monde. Avant de préciser : “Il est entré dans l’histoire de France, ce n’est pas rien.” Le professeur de neurologie à l'Université de Picardie a comparé son parcours à celui d’un autre homme d’État français : il a conquis le pouvoir “à la façon d’un Bonaparte”.

Sa fierté, Jean-Michel Macron la garde enfouie. Le neurologue n’entretient pas de contact avec son enfant prodige. “Trois ou quatre” appels téléphoniques “par an” suffisent. Pas plus, pas moins. Des liens minimums qui, malgré les apparences, le peinent. Même si le père d’Emmanuel refuse de s’apitoyer sur son sort. “Mon ex-épouse a des réactions affectives beaucoup plus violentes que moi”, a-t-il expliqué. Malgré “l’emprise” de son ancienne femme, le docteur en médecine ne s’inquiète pas pour son fils, “grand acteur” et “séducteur”. “Emmanuel est capable de tirer de chacun ce qui peut lui rendre service à lui”, comme il l’a décrit.

Toujours dans le journal, Jean-Michel (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Christophe : son fils Romain perplexe face aux "risques pris par certains" pour le Nouvel An
Marlène Schiappa les cheveux au vent : cette étrange vidéo publiée sur son compte Instagram
"T'as intérêt à être bon" : l'épouse de Julien Bugier lui a mis la pression pour son 1er JT de 13h
Obsèques de Pierre Cardin : il repose au côté de son grand amour
Juan Carlos affaibli : une photo fuite depuis son exil à Abu Dhabi