Emmanuel Macron est ouvert à un référendum, « voire même à un préférendum », annonce Olivier Véran

Emmanuel Macron convoquera mercredi les chefs des partis représentés à l'Assemblée nationale et au Sénat. Cette réunion se tiendra à la maison de la Légion d'honneur à Saint-Denis, comme l'a annoncé le porte-parole du gouvernement, lundi sur BFM TV. Olivier Véran a également affirmé que parmi les options envisagées par le président de la République, il y a celle d'un référendum à plusieurs questions, un « concept qui permettrait de tester plusieurs sujets à la fois au cours d’un même vote », appelé « préférendum ». Il a précisé que le locataire de l'Élysée en attend une après-midi de travail « productive », axée sur des sujets tels que l'international, la construction nationale, le rétablissement de l'autorité et les questions liées à l'immigration.

Le porte-parole du gouvernement a souligné que cette initiative était distincte d'un grand débat et qu'aucune approche n'était exclue, assurant qu'Emmanuel Macron était ouvert à l'idée d'un référendum, voire d'un préférendum. Olivier Véran a expliqué qu'il craignait qu'un référendum à question unique puisse conduire à un vote « pour ou contre » le gouvernement.

À lire aussi Vers un référendum sur les Institutions ?

Des thèmes définis en amont

L'ancien ministre de la Santé a évoqué la possibilité « qu'en posant plusieurs questions, les gens [se lâchent peut-être] sur un item et répond[ent] sur le fond sur l'ensemble des autres questions ». Aucun référendum ou préférendum n'est toutefois encore acté, les sujets abordés...


Lire la suite sur LeJDD