Emmanuel Macron, le nouveau «ni-ni»

Libération.fr

L’écrivaine haïtienne se rappelle de ce parlementaire de Port-au-Prince qui devait se prononcer sur un coup d’Etat. «Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire.» Phrase légendaire qui pourrait donner chez le candidat à la présidentielle : «Ni gauche ni droite, bien au contraire.»

Alors que les politiques des gouvernements qui se sont succédé durant ces dix dernières années ont fini par se ressembler, le scandale Fillon a porté un sérieux discrédit à la droite tandis que la gouvernance de gauche de Hollande n’a pas pu convaincre. Le déficit de confiance dans les partis traditionnels est donc bien réel.

Quand, en plus, une société fait face à des mutations sociales et culturelles profondes et que les propositions politiques classiques peinent à apporter des réponses à la hauteur des exigences du moment, la tentation de se tourner vers les candidats qui se disent «hors système» est grande, pour ne pas dire inévitable.

Face à ce déficit de confiance, se déclarer «hors système» pour un candidat est une manière de se disculper d’avance en faisant porter par d’autres la responsabilité de la déroute des citoyens devant les bouleversements contemporains et de se garantir, d’autre part, une écoute. Deux candidats, purs produits du système auquel ils affirment ne pas appartenir, surfent sur cette vague qui commence à séduire une partie de l’électorat qui veut encore être étonnée et rassurée.

Ni droite ni gauche

Marine Le Pen serait ainsi prête à remonter loin, très loin dans le temps pour retrouver une France pure et forte dont elle représenterait l’essence fantasmatique fondatrice. Sorte de socle immémorial, invincible aux assauts du monde contemporain qui daterait d’avant l’âge de la globalisation, de Jeanne d’Arc et même de Vercingétorix. Pour une Gaule puissante, capable enfin de mater les banlieues, résorber le chômage, requinquer l’économie et épurer l’identité française des nègres, Arabes, jaunes, Roms et autres métèques.

Un nombre résiduel de votants s’accrochera per (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Pour une PAC plus protectrice et plus lisible
Anne Sinclair, ou la présidentielle vue du ciel
La France en campagne vue d’ailleurs
A tous ceux qui tendent la main aux réfugiés
Stratégie numérique : Heetch condamné, l'Etat fait l'autruche

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages