Emmanuel Macron : «Je ne suis plus le candidat d’un camp mais le président de toutes et tous»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
REUTERS/Christian Hartmann
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Réélu président de la République, Emmanuel Macron a délivré son premier discours devant la foule de ses partisans, réunis au Champ-de-Mars à Paris. Il s'est ensuite rendu à La Lanterne, à Versailles.

Après avoir rejoint le pupitre disposé au Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, accompagné de son épouse Brigitte et de jeunes militants, sur la neuvième symphonie de Beethoven, l'hymne européen, comme en 2017, Emmanuel Macron s'est longuement exprimé dimanche soir. «Merci. Merci chers amis, chers compatriotes, ici à Paris et partout à travers le territoire (…), oui avant toute chose, merci. Après cinq années de transformations, d'heures heureuses et difficiles, de crises exceptionnelles aussi, ce jour du 24 avril 2022, une majorité d'entre nous a fait le choix de me faire confiance pour présider notre République durant les cinq années à venir», a-t-il tout d'abord expliqué, alors que résonnait le slogan de sa campagne, «un, et deux, et cinq ans de plus». «Je veux remercier l’ensemble des militants, des volontaires, des compagnons de routes qui ont rendu cette élection possible (...) C’est en frappant au coeur que vient la vérité. Merci.»

Lire aussi :Emmanuel Macron réélu président de la République

«Je veux remercier les français qui m’ont accordé leur confiance pour une France plus indépendance, une Europe plus forte», a-t-il ajouté. «Je sais aussi que nombre de nos compatriotes ont voté ce jour pour moi non pour soutenir les idées que je porte, mais pour faire barrage à celles de l'extrême droite. Et je veux ici les remercier et leur dire que j'ai conscience que ce vote m'oblige pour les années à venir. Je suis dépositaire de leur sens du devoir, de leur attachement à la République et du respect des différences qui se sont exprimées ces dernières semaines. Je pense aussi à tous nos compatriotes qui se sont abstenus: leur silence a signifié un refus de choisir auquel nous nous devrons aussi de répondre»,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles