Emmanuel Macron n'a pas fixé d'ultimatum à l'opposition, assure Olivia Grégoire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a assuré jeudi qu'Emmanuel Macron n'avait "pas fixé un ultimatum de 48 heures" à l'opposition dans son allocution télévisée, tout en écartant une coalition entre la majorité présidentielle et le RN ou LFI.

La porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a assuré jeudi qu'Emmanuel Macron n'avait "pas fixé un ultimatum de 48 heures" à l'opposition dans son allocution télévisée, tout en écartant une coalition entre la majorité présidentielle et le RN ou LFI. "Je vais être très claire ce matin: il n'y a ni ultimatum ni question de 48 heures", a affirmé sur FranceInfo la porte-parole du gouvernement, niant que le chef de l'État ait mis la pression sur l'opposition en leur demandant de "clarifier" leur positionnement d'ici vendredi soir.

"L'ultimatum c'est la fin. Là, il ouvre le début des négociations, le début du consensus et des compromis. On parle de plusieurs jours, peut-être même de plusieurs semaines et certainement pas de 48 heures", a-t-elle insisté. Le chef de l'État "a enclenché un dialogue, qui commence quand il reviendra" vendredi du sommet européen à Bruxelles, a ajouté Mme Grégoire, précisant qu'il "reverra possiblement les présidents des forces politiques et il échangera avec eux en étant à l'écoute".

La majorité ne va pas chercher les voix qui lui manque, assure Grégoire

"Le président de la République tend la main à toutes celles et ceux qui ont envie de faire avancer le pays", a-t-elle expliqué, tout en rejetant que la majorité aille chercher les voix qui lui manque au sein du Rassemblement national et de La France insoumise. "Il n'y a pas à une seule seconde, à un seul moment, l'idée d'aller chercher des voix, des accords avec le RN", a-t-elle expliqué, rectifiant ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Ultimatum d'Emmanuel Macron: les réactions sur les réseaux sociaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles