Non, Emmanuel Macron n’a pas utilisé un hélicoptère parce qu’il était en retard

Alors qu'Emmanuel Macron est sur le point d'affronter une énorme grève nationale reconductible dès ce jeudi, il est victime d'une fake news liée à son déplacement mardi 3 décembre à Montpellier (Hérault). La page Facebook Métropolitain a publié une photo du tarmac de l'aéroport montpelliérain, précisant au passage : "L’avion présidentiel a atterri avec quinze minutes de retard sur l’horaire prévu. (...) Le président de la République, Emmanuel Macron et trois ministres participent aux Assises de l’économie de la mer, au Corum. Ils ont gagné le centre-ville à bord d’un hélicoptère, afin de rattraper l’important retard."

Pour beaucoup, la publication était réelle, si bien que de nombreux internautes se sont indignés que le président de la République utilise l'argent public pour combler un retard, surtout en cette période de crise marquée par le mouvement des Gilets Jaunes... Pourtant, si Emmanuel Macron a effectivement eu un emploi du temps chargé entre la rencontre avec Donald Trump à Londres et ce rendez-vous à Montpellier, il n'a pas utilisé d'hélicoptère.

Comme notifié par nos confrères de LCI, Emmanuel Macron n'a pas voyagé à bord d'un hélico et la préfecture de l'Hérault a précisé qu'il est "arrivé à Montpellier par avion, avant de rejoindre le Corum en voiture". Philippe Fournier, coordinateur des Assises de l'économie de la mer, se trouvait sur place et a également confirmé que le mari de Brigitte était bien arrivé en voiture pour assurer ses obligations sur place. Emmanuel

Retrouvez cet article sur GALA

Loin des polémiques, Jade et Laeticia Hallyday prennent du bon temps à Saint-Barth
Burger Quiz : la blague malaisante d'Alain Chabat sur la mort de Gérard Darmon (qui n'est pas mort)
Meghan Markle et Harry absents : Pippa et Carole Middleton assurent un engagement
Nouveau dilemme pour Elizabeth II : son fils Andrew pas le bienvenu à la messe de Noël
PHOTOS - Lily-Rose Depp divine avec sa mère, Vanessa Paradis, au défilé Chanel : elle prend la relève !