Emmanuel Macron, "un militant de gauche" : cette autre angoisse de la famille de Brigitte au début

Tout n'a pas été rose pour eux, mais leur amour a fini par triompher. Emmanuel et Brigitte Macron ont toujours été au centre de l'attention. Les vingt-quatre années qui les séparent ont suscité bien des interrogations, et parfois même, certaines insultes. Pourtant, au-delà même de leur différence d'âge c'est un tout autre sujet qui a inquiété la famille de la Première dame au début de leur histoire.

Pour les besoins de son ouvrage, "Les Macron au Touquet Élysée-plage", le journaliste Renaud Dély s'est penché sur ce couple atypique. Au micro de Patrick Cohen sur Europe 1 ce dimanche 7 juin, il a fait part de la réprobation de la famille Trogneux, "une grande famille de notables amiénois", qui n'aurait, au début, pas vu d'un bon œil l'arrivée d'un "militant de gauche" au sein des leurs. "Ce sont des conservateurs", explique le journaliste, qui s'est longuement entretenu avec l'ancienne professeure de français pour les besoins de son livre, et de poursuivre, "le père de Brigitte votait à droite, elle a un frère, qui avait une vingtaine d'années de plus qu'elle, qui était lui aussi un personnage extrêmement conservateur".

Au Touquet, le bonheur retrouvé

"Ce jeune homme qui était déjà très jeune et qui, de surcroit, était étiqueté comme militant de gauche, passait mal dans cette famille", révèle Renaud Dély. C'est au Touquet que le jeune couple, loin des jugements, s'échappera pour vivre son amour au grand jour... et se dire "oui" en octobre 2007. Un havre de paix qui reste cher à leur

Retrouvez cet article sur GALA

Adele amincie de 45 kilos : une experte tire la sonnette d'alarme
Agnès Buzyn lâchée par ses soutiens : cette affiche de campagne fait jaser
PHOTOS - Andrea Casiraghi, Harry, William : les princes charmants du gotha sont aussi de super papas
VIDEO - Yannick Noah vexé de ne pas avoir de court à son nom à Roland Garros ?
Le prince Andrew acculé dans l’affaire Epstein : nouveau rebondissement